La fille qui danse – Lisa Soto

J’ai lu La fille qui danse grâce à L’oeil des lecteurs et je remercie Graziella pour son engagement dans cette aventure.

Un roman qui parle d’Irlande, de voyages et de musique avait tout pour me plaire, n’est-ce pas ? Asa, fille du monde qui dit elle-même “[être] de nulle part. Mon pays est partout” nous emmène dans ses pérégrinations jusqu’à retrouver ses racines. De l’Irlande à l’Andalousie en passant par les Landes et la Savoie on voyage avec elle. Le Moyen Orient et l’Afrique sont également très présents dans ce récit et j’ai apprécié que l’auteure ne rentre dans aucun cliché religieux ou géopolitique.

J’ai été déroutée au début, j’avais du mal à rentrer dans l’histoire mais j’ai compris qu’il s’agissait d’une question de rythme et une fois celui-ci acquis, je n’ai pas pu lâcher ce livre.

Je rajoute un bémol aux dialogues qui m’ont parfois déroutée tellement ils étaient en décalage avec la poésie de l’auteure. J’aurais également apprécié que le roman s’arrête un peu plus tôt, à un moment où la boucle est bouclée. (Je dis ça parce que j’ai pleuré à la fin et que je m’en serais bien passée haha)

J’ai eu un gros coup de coeur pour les nombreux thèmes abordés. Le féminisme est le fil rouge de ce roman. Avec lui l’importance de l’éducation des enfants, les discriminations religieuses, le handicap, la Nature, l’Homme, les voyages… Bref, tout y passe et Lisa Soto travaille ces sujets avec brio.

On ne pense pas au bonheur quand on est en train de le vivre.

En refermant ce livre je n’ai qu’une seule envie : faire mon sac et repartir sur les routes. S’il y a quelques mois je pensais qu’un voyage en solo n’avait aucun intérêt, maintenant je suis persuadée de l’inverse. Et j’ai hâte que ces temps sombres soient derrière nous pour aller me perdre dans ces pays que je souhaite découvrir. 

Pour aller plus loin

En toute honnêteté ce roman m’a troublée parce qu’il comporte beaucoup de similitudes avec ma vie et celle de ma sœur de cœur. Après avoir tourné la dernière page, je lui ai écrit. Elle même n’en revenait pas. A ce moment-là en story Instagram Lisa Soto disait que ses personnages « pourraient exister » et bien je vous confirme que oui. Il y a beaucoup d’Asa en moi tout comme il y a beaucoup de Marec en ma Sam à moi (comprendra qui lira La fille qui danse)

2 commentaires sur « La fille qui danse – Lisa Soto »

  1. J’adore ta façon de parler de ce roman, c’est vraiment beau, et tu écris si bien (kejbfj j’ai hâte de te lire!!). Sur le coup le roman ne m’a pas particulièrement intriguée, mais voilà qu’avec cet article tu attises ma curiosité. Merci à toi, donc. Belle soirée,
    Lauriane

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Lauriane de prendre le temps de commenter et d’être aussi gentille ❤️
      Je suis heureuse d’avoir laissé sa chance à ce roman, parce que même si j’ai eu du mal à m’y mettre et que la fin ne me plait que moyen, il y a beaucoup de moments plein de douceur 💕

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.